ActualitésAu théâtre en France

Egmont - Opréra Clérmont Auvergne

 

L’écrivain et auteur renommé Eric-Emmanuel Schmitt prête sa voix et ses mots au prince Egmont.

Jeudi 17 décembre 2020 à 19:00

Avec
Charlotte Bonnet, Eric-Emmanuel Schmitt et Ann Hallenberg
Direction musicale Roberto Forés Veses
Orchestre national d’Auvergne

 

La liberté ou la mort

La découverte du drame que Goethe avait consacré au comte flamand Egmont, condamné à mort pour s’être soulevé contre l’envahisseur espagnol à la fin des années 1560, avait profondément enthousiasmé Beethoven qui était un grand admirateur de l’écrivain allemand.
La musique fut accueillie par des critiques élogieuses, notamment d’E.T.A. Hoffmann, quant à sa poésie et sa réussite à s’associer à la pièce, et Goethe lui-même déclara que Beethoven s’était prêté à ses intentions avec « un génie remarquable ». L’histoire et l’héroïsme du comte d’Egmont sont également l’occasion pour Beethoven d’exprimer ses propres préoccupations politiques, et d’exalter le sacrifice de l’homme condamné à mort pour s’être dressé contre l’oppresseur.
Et pour prolonger le plaisir de ce concert de Noël, nous vous proposons une des œuvres les plus jouées d’Hector Berlioz, inspirée des poèmes de Théophile Gauthier : Les Nuits d’été. Composées d’abord pour piano-voix en 1840, les poèmes ne furent orchestrés en totalité qu’en 1856. Les Nuits d’étéprennent alors une ampleur nouvelle comme si l’orchestre était déjà contenu, à l’état latent, dans la version avec piano, laquelle ne serait ainsi qu’une réduction, faite a priori, de la seule version qui vaille : celle avec orchestre. Ainsi habitées et non pas seulement habillées par l’orchestre, les six mélodies furent dédiées à six interprètes allemands. Aujourd’hui, elles sont généralement interprétées par une seule voix, et ce soir, ce sera celle de Ann Hallenberg.

 

Infos et réservations

Le Visiteur

 

Le retour sur scène de la pièce phénomène d'Eric-Emmanuel Schmitt

Vienne 1938 : les nazis ont envahi l’Autriche et persécutent les juifs. Par optimisme, Sigmund Freud ne veut pas encore partir ; mais en ce soir d’avril, la Gestapo emmène Anna, sa fille, pour l’interroger. Freud, désespéré, reçoit alors une étrange visite. Un homme en frac, dandy léger, cynique, entre par la fenêtre et tient d’incroyables discours...
Qui est-il ? Un fou ? Un magicien ? Un rêve de Freud ? Une projection de son inconscient ? Ou bien est-il vraiment celui qu’il prétend être : Dieu lui-même ?
Comme Freud, chacun décidera, en cette nuit folle et grave, qui est le visiteur... ?

En tournée de septembre à décembre 2020

voici les dates de la pré tournée du Visiteur (à ce jour) :

- 2 octobre 2020 : Sèvres

- 3 octobre 2020 : Rueil Malmaison 

- 15 octobre 2020 : Neuilly

- 24, 25, 26, 27, 28 novembre 2020 : Lyon 

- 1 décembre Le Chesnay

- 3 décembre 2020 : Douai

- 21 décembre 2020 : Berne

- 13 janvier 2021 : Cholet

- 16 janvier 2021 : Sarreguemines

- 22 janvier 2021 : Yerres

- 15 mars 2021 : Asnieres 

La tournée principale aura lieu à partir de septembre 2021.

Au Théâtre Rive Gauche de Paris en janvier 2021

Pour avoir plus d'informations.

 



Beethoven 2020 - Opéra de Tours

 

À l’occasion de l’année Beethoven, l'Opéra de Tours programme les 8 et 9 février 2020 la

Symphonie n°8 en fa majeur, Op.93

et 

Egmont, Ouverture et musique de scène pour le drame de Goethe, Op. 84 

Texte d’Éric-Emmanuel Schmitt d’après Goethe.

 

Marie Perbost, soprano

Jacques Vincey, récitant

 

Direction musicale  Benjamin Pionnier 

Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours

 

Infos et réservations.